« No-poo » : le lavage des cheveux sans produits chimiques

Depuis avril de cette année, je ne me lave plus les cheveux avec des shampoings classiques. Il est important pour moi depuis longtemps que les produits cosmétiques contiennent le moins possible de substances chimiques, et qu’ils soient conditionnés en petites quantités. Je fabrique simplement beaucoup de produits de soin moi-même, mais pour les produits de soin capillaire, j’ai depuis longtemps atteint mes limites.

L’abandon du shampoing classique

Dans un marché aux puces, je suis tombée par hasard sur un fabricant de savon, dont l’assortiment comprenait des savons pour les cheveux ainsi que des savons biologiques merveilleusement parfumés. J’ai tout de suite été enthousiaste, après tout cela rentrait parfaitement dans mon projet : des cosmétiques naturels, non emballés et végétaliens. Après le premier lavage de cheveux, le savon est devenu mon nouveau favori parmi les produits de soin. À partir de ce moment, les shampooings conventionnels n’ont plus été inclus dans ma gamme de soins capillaires.

Pendant un certain temps, j’étais heureuse avec ce savon pour cheveux, mais peu à peu, j’ai eu l’impression que mes cheveux avaient été traités à la cire et je n’étais pas satisfaite de cette condition. Mon cuir chevelu était également désagréablement sec par endroits. Mais utiliser à nouveau du shampoing ? Je ne préfère pas.

La méthode « No-poo »

Déjà à l’époque où j’utilisais du savon pour les cheveux, je tombais de plus en plus souvent sur des rapports sur Internet concernant des expériences pour soigner les cheveux « No-poo ». Comme je l’ai finalement découvert, je suis passée à « No-poo » sur le champs. C’est simplement le terme utilisé pour désigner le fait de se passer de shampoings conventionnels dans les soins capillaires et donc de produits chimiques, de silicones et de conservateurs sur sa propre tête. Avec de la farine de seigle, divers types de terre médicinale et d’autres produits, je devrais pouvoir me laver les cheveux, selon divers rapports de mes blogueurs préférés. Eh bien, si vous n’osez pas, vous ne gagnerez pas et je voulais de toute façon changer mes soins capillaires.

Mon choix s’est finalement porté sur la farine de seigle et la terre curative verte, que j’ai toutes deux testées pendant plusieurs semaines d’affilée. Le principe d’application est assez simple. La farine de seigle ainsi que la terre médicinale sont mélangées à de l’eau et massées dans les cheveux mouillés comme du shampoing, puis lavées à nouveau. Comme les deux mélanges ne moussent pas, l’application prend un peu plus de temps et il est d’abord inhabituel de ne pas porter une énorme couronne de mousse sur la tête. Mais on s’y habitue et même sans mousse, on a une sensation de propreté parfaite sur la tête.

Certes, avant le premier lavage de cheveux, je m’inquiétais déjà à penser si j’arriverai ou non à enlever cette sorte de boue de ma tête. Mais ce n’était pas du tout un problème. Il existe également différentes méthodes pour l’appliquer : en partie à l’envers, en coupant des parties des cheveux ou en les frappant simplement. La seule chose importante est de répartir la masse sur toute la tête et donc aussi sur l’ensemble des « cheveux ». En fonction de la densité et de la longueur des cheveux, il faut plus ou moins de temps pour les laver. Mais vous devez vous assurer de nettoyer les cheveux de tous les résidus.

Le rinçage acide à la fin est important pour le lavage No-poo. Elle se compose d’eau ou de tisane et d’un vinaigre de votre choix. Ce mélange agit comme un rinçage et veille à maintenir la valeur du pH en équilibre. Il suffit de verser le mélange sur les cheveux et de le laisser dans les cheveux ou de le laver à nouveau. Il est préférable de rincer les cheveux à l’eau glacée avant ou après le rinçage. Cela permet de fermer et de lisser la surface des cheveux et de leur donner une belle brillance.

Le résultat

Qu’il s’agisse de farine de seigle ou de terre curative, j’ai été entièrement satisfaite des résultats. Mes cheveux étaient brillants, doux, faciles à peigner et forts. Même mon cuir chevelu était de nouveau en bon état et je n’avais pas de problèmes de démangeaisons. Pour moi, la tentative de me passer de shampooing en valait la peine et l’endroit où se trouvaient le shampooing et les autres produits dans mon armoire de toilette restera vide. Les conseils et les rapports d’expérience sur le blog « Dariadaria » m’ont été d’une grande aide, sinon vous pouvez trouver suffisamment d’informations supplémentaires en ligne sur ce sujet, après tout la tendance fait de grandes vagues parmi les fans de cosmétiques naturels et dans le mouvement du zéro déchet.