Avant d’offrir un produit cosmétique, lisez ceci !

C’est une expérience que vous avez sans doute vécue : Recevoir un produit cosmétique en cadeau et malheureusement vous n’en étiez pas satisfaite ?

Ensuite, si vous comptez vous-mêmes offrir un produit cosmétique, évitez de la faire vivre à votre destinataire !

Déjà, il est tellement difficile pour vous de trouver les soins de la peau qui vous conviennent, alors ce sera encore plus difficile lorsqu’il s’agit d’en trouver pour quelqu’un d’autre !

Il existe, de ce fait, des critères à remplir et certaines choses à savoir.

Chaque peau a des besoins différents et chacun préfère des parfums différents.

Ajoutez à cela les nombreuses incompatibilités et allergies de contact qui rendent difficile de trouver un produit de soin apaisant et efficace.

Choisissez les bons produits naturels

En général, les consommateurs accordent une importance croissante aux ingrédients naturels dans les crèmes pour le visage, la peau et les mains.

Les cosmétiques doivent de préférence être totalement exempts de produits chimiques et de matières premières exotiques.

Et c’est une bonne chose !

Les gens utilisent en moyenne 10 produits de soins personnels par jour pour leur hygiène personnelle.

Cela comprend le déodorant, le shampoing, le gel douche, l’après-shampoing, le soin des lèvres, la crème pour le visage, la crème pour les mains, la lotion pour le corps, le tonique pour le visage, etc.

Cela inclut également tous les produits cosmétiques utilisés pour la beauté, tels que les rouges à lèvres, le fard à joues, le maquillage, etc.

Chaque produit contient entre 20 et 50 ingrédients différents.

C’est un grand nombre de produits chimiques que nous utilisons chaque jour sur notre peau !

La mauvaise chose est qu’il y a 10 000 ingrédients approuvés dans l’UE qui peuvent être utilisés dans les cosmétiques.

Le tiers est actifs sur le plan hormonal, les deux tiers sont des substances problématiques et peuvent provoquer des allergies.

Les cosmétiques naturels et biologiques font beaucoup mieux, mais ne sont pas toujours exempts de substances problématiques.

Des ingrédients naturels… vraiment ?

Il n’existe pas de réglementation uniforme en Europe pour le terme « cosmétiques naturels ».

Tout fabricant peut se parer des mots « naturel » ou « écologique ».

Pour savoir quels produits sont réellement des cosmétiques naturels, les labels de cosmétiques biologiques ou naturels sont utiles.

L’utilisation de certains ingrédients est interdite dans les cosmétiques naturels.

Il s’agit notamment des parabènes, des silicones et des ingrédients à base d’huile minérale ainsi que des parfums, des colorants et des conservateurs synthétiques.

Seuls ceux qui répondent aux critères de qualité peuvent utiliser l’appellation « cosmétiques naturels ».

Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre des cosmétiques inoffensifs et des cosmétiques douteux.

C’est surtout dans ce domaine qu’il y a beaucoup de « lavage vert ».

Le consommateur est trompé par les étiquettes « Sans parabens, ni silicones, ni sels d’aluminium ».

Il est important de toujours – et je dis bien toujours – lire la liste INCI !

Certes, il faut pour cela lire très attentivement les ingrédients.

Quelles sont ces substances nocives qui sont contenues dans les produits cosmétiques ?

Comment vous pouvez les identifier facilement ?

Il s’agit, tout d’abord, du polyéthylène glycols (PEG) comme émulsifiant et humectant. 

On le reconnaît part l’abréviation comme PEG, Poly- au début du mot (par exemple polyglycol, polyéthylène), ou à la fin du mot avec -ETH (Ceteareth-33).

Arrivent, ensuite, les agents de surface tranchants dans les détergents, les savons liquides et les produits pour bébés.

On les reconnaît par les abréviations telles que SLS, SLES, ALS, SLSA, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate, Naturium Laureth Sulfate.

Il y a aussi les parabènes comme conservateurs.

On les reconnaît par la fin d’un mot (méthyl et éthyl parabens, isopropyl, isobutyl, pentyl, benzyl et phényl parabens).

Il y en a d’autres et la liste est longue, comme les phtalates comme émulsifiants et plastifiants que l’on reconnaît par l’abréviations telles que DEHP, PBDE, BBzP, DEP, DBPou à la fin de mots tels que phtalate de mono-éthyle, phtalate de dibutyle.

Cest sans oublier l’aluminium comme antitranspirant dans les déodorants, que l’on reconnaît par « aluminium, alumine, silicates d’aluminium, chlorhydrates d’aluminium ».

La liste des ingrédients dangereux à portée de main

Il est conseillé de télécharger des applications qui vous aideront à identifier les substances problématiques dans les cosmétiques.

Les logiciels, disponibles pour les smartphones, Tox Fox et Codecheck.info sont des solutions idéales pour acheter des produits cosmétiques.

Au moyen d’une lecture de code à barres du produit souhaité, les applications révèlent si des substances hormonales sont contenues ou fournissent des informations sur le nombre de substances préoccupantes.

Les deux applications fonctionnent selon le système des feux de circulation : Le rouge signifie « pas touche » !